La nouvelle galerie de vente d’œuvres d’art en ligne Art’in Light est heureuse de vous faire partager cet article dédié à l’un de ses artistes Amer DAOUD.

Quoi de plus beau que de peindre au nom de la Liberté ?

Deux artistes de talent exposent jusqu’à la mi-janvier à la galerie Castel’Art, 10 rue du Castelviel à Albi. Amer Daoud, peintre, et Wael Sahle, sculpteur. On sait l’histoire d’Amer, palestinien réfugié politique. Depuis 7 ans il vit désormais paisiblement à Albi, auprès de sa famille, au rythme de ses créations picturales. Depuis son plus jeune âge il peint, c’est d’ailleurs au Liban qu’il a appris les beaux-arts. Ses peintures à l’acrylique affichent des accents résolument contemporains, elles disent aussi avec force “son intérieur”.

De gauche à droite, Wael Sahle et Amer Daoud./Photo DDM, D.C.
     

La création, synonyme de liberté

Peindre, une façon pour l’artiste de se reconstruire. Volontiers, il confesse que pour lui la peinture est synonyme de liberté. Un prix qu’il ne connaît que trop, puisqu’il a passé de longs mois emprisonnés en Syrie. Une trentaine d’œuvres sont exposées, très colorées et fortes, avec des teintes métallisées qui apportent une note arabisante. Amer vient d’exposer à Berlin et il exposera à Toulouse aux Mix Arts Mirys au mois d’avril avec le collectif d’artistes palestiniens d’Europe. Il a également un projet d’exposition à l’Institut du Monde arabe à Paris. Un parcours similaire pour le sculpteur Wael Sahle, 5 ans qu’il est en France et lui aussi vient de Syrie. Un sculpteur dans l’âme, autodidacte, qui sculpte actuellement aux Poteries d’Albi. Quoiqu’il fasse, Wael travaille, en parlant par exemple… On voit dans ses sculptures d’argile qui ressemblent à s’y méprendre à de l’acier, des corps filiformes soudés. Comment n’y pas voir l’importance du lien humain ? Comme une urgence. Après une histoire douloureuse sur fond de persécution pour lui aussi. Les deux artistes se connaissaient ; 3 œuvres collectives de mosaïques sont également exposées.

Merci à Daniel Carrière pour son article dans LA DÉPÊCHE DU MIDI.

Au plaisir de vous retrouver prochainement sur le site et le blog d’Art’in Light.